Choisissez votre pays

EN

Q&A with Patrick Stangbye: Norway's 007 of the Trails

Patrick était l'un des premiers adeptes de Norda. En avril dernier, lorsque nous avons lancé le teasing épique du 001 sur les médias sociaux, il a été le premier à poser les questions difficiles sur le Dyneema®. Il connaissait son sujet.

Des mois plus tard, au QG de Norda (alias la grange), c'est sur lui que nous comptons souvent pour être le critique le plus honnête. Il a parcouru plus de 1000 km sur son premier 001 (il n'est plus blanc mais d'une nouvelle couleur que nous appelons le marron de Patrick). Il est en train d'essayer le nouveau G+® Spike.

Une chose est sûre, Patrick Stangbye est un vrai spécialiste : il ne mâche pas ses mots quand il s'agit de matériel. Il s'y connaît en matière de qualité et de performance, et c'est pourquoi nous le surnommons affectueusement le 007 de Norvège dans le 001.

En parcourant rapidement son profil IG, vous remarquerez des aventures épiques de trail running à travers l'Europe, ponctuées d'une appréciation réfléchie de l'art et du design. Il est tout aussi enthousiaste sur les sentiers qu'en dehors. On ne peut s'empêcher de se demander : " qui est ce type ? ".

Ici, nous allons plonger plus profondément.

norda : Présentez-vous - où habitez-vous ? que faites-vous dans la vie ?

Patrick Stangbye : Je vis à Oslo, en Norvège. Homme de 31 ans, intéressé par le mouvement physique et culturel. Je travaille comme consultant dans l'espace entre la culture et la performance. J'ai eu la chance de travailler avec plusieurs marques d'outdoor, de sport et de mode ces dernières années et je travaille actuellement avec la société italienne ROA Hiking.

norda : Parlez-nous de la Norvège et de la culture du trail running. Le trail running y est-il populaire et pourquoi ?

Stangbye : On dit que les Norvégiens sont nés avec des skis. Ce n'est plus si vrai aujourd'hui, mais c'est une forte culture de l'outdoor. C'est un pays idéal pour les sentiers, et les gens courent à la fois pour explorer et pour la performance.

norda : Pourquoi courez-vous ?

Stangbye : Le plaisir et la perspective

norda : Tu portes beaucoup de vêtements et d'équipements techniques. Qu'est-ce qui t'a attiré chez norda en premier lieu ?

Stangbye : Je suivais le développement du Dyneema® biosourcé et j'ai approché norda avant d'avoir vu quoi que ce soit. Avec la semelle Vibram qui utilise la technologie Megagrip Litebase, j'étais très intrigué.

norda : Que recherchez-vous dans une chaussure de trail ?

Stangbye : Je cours plus vite que la plupart des gens, parfois. C'est pourquoi je recherche la confiance. Elle vient d'une bonne stabilité et d'une adhérence supérieure.

norda : Parlez-nous de votre expérience avec la norda 001. Comment la décrirais-tu ? Quelle est la différence de sensation lorsque vous courez avec elle ?

Beaucoup de chaussures avaient ce que je demandais ci-dessus, mais pas avec un amorti pour les longues distances. En général, on perd en stabilité quand on a de l'amorti. En plus de cela, beaucoup de chaussures de trail ont des semelles intermédiaires qui laissent beaucoup à désirer si vous avez déjà utilisé des chaussures de route modernes. Norda avait une bonne combinaison de tout, même si j'espère une chaussure avec un meilleur contrôle du sol pour les courses plus intenses.

norda : Combien de kilomètres / où avez-vous couru jusqu'à présent avec la norda 001 ? 

Stangbye : Environ 1000 km entre deux couleurs. 800 km pour ma paire blanche (edit : au moment de l'impression 1000km plus), et environ 200 pour la noire ; j'essaie de la garder pour les courses jusqu'à ce que la blanche soit terminée. Je pense qu'il me reste encore 200-300 km. Les semelles montrent un peu d'usure à cause des trajets vers les sentiers, mais la partie supérieure est parfaite.

norda : Le trail running devient de plus en plus populaire. Quels sont tes meilleurs conseils pour les débutants ? Endroits préférés, nourriture, café, rituels de course.

Stangbye : Allez-y doucement. Prenez l'habitude de sortir souvent, mais pas toujours très longtemps. Trouvez des sentiers locaux et explorez-les. J'adore les montagnes de notre côte ouest, mais je ne peux y aller que pour de longs week-ends ou pendant l'été. Trouvez un trajet sur lequel vous pouvez vous engager ou des sentiers en ville. La plupart des villes en ont plus qu'on ne le pense. Les flocons d'avoine sont les meilleurs avant un long week-end de course matinale, et je suis un grand fan de café. Je préfère un éthiopien naturel, mais je prendrai ce qui est servi dans les cabanes en forêt. Pas de rituels, il suffit de sortir et d'apporter un kit de sécurité de base. 

norda : Comment voyez-vous l'avenir du trail running ?

Stangbye: En termes de courses, nous verrons une différenciation et une variété accrues dans les distances et la technicité. L'arrivée de nouvelles personnes signifie également une plus grande variété de produits. Tant au niveau du look que de la fonctionnalité. Nous avons déjà vu beaucoup de marques entrer sur le marché, certaines avec des intentions plus nobles que d'autres. Il sera peut-être plus difficile de s'y retrouver, mais je suis certain qu'il apportera une bonne contribution à la vie de la plupart des gens et facilitera d'autres changements dans leur vie.

Photos par Johannes Rummelhoff